Ventilation Mécanique Contrôlée simple flux hygroréglable

Mise en place d’un système de ventilation mécanique contrôlée (VMC) simple flux hygroréglable de type A ou B
Le système de ventilation mécanique contrôlée (VMC) simple flux hygroréglable est appelé :

  • de type A si seules les bouches d’extraction sont hygroréglables ;
  • de type B si les bouches d’extraction et les entrées d’air sont hygroréglables.

Critères à respecter

Les bouches d’extraction hygroréglables, et dans le cas d’un système de type B, les entrées d’air hygroréglables doivent être certifiées CSTBat ;
En installation individuelle ou collective, le système de ventilation doit bénéficier d’un avis technique du CSTB en cours de validité ;

Pour les installations individuelles (maison) :
Le caisson de ventilation est un caisson basse consommation et doit être certifié CSTBat.
N.B : Un caisson basse consommation a une puissance électrique absorbée pondérée inférieure ou égale à 15 WThC dans une configuration T4 avec une salle de bain et un WC.

Pour les installations collectives (plusieurs appartements desservis) :

Le caisson de ventilation est un caisson basse consommation si :

  • il a une puissance électrique absorbée pondérée inférieure ou égale à 0,25 WThC/(m3/h) au débit pondéré,
  • et sa courbe aéraulique est montante (la pression croît avec le débit, la pression du ventilateur s’adapte au débit demandé par la bouche).

Dans le cas contraire le caisson est standard.

La facture doit comporter les informations suivantes :

  • La mise en place d’un système de ventilation mécanique contrôlée simple flux hygroréglable de type A ou B ;
  • la puissance électrique absorbée pondérée du caisson de ventilation et en collectif, le type de caisson de ventilation (basse consommation ou standard).

Les documents justificatifs spécifiques à l’opération sont :

  • l’avis technique en cours de validité du système de VMC simple flux hygroréglable ;
  • une copie de la certification CSTBat des bouches d’extraction hygroréglables et, dans le cas d’un système de ventilation de type B, des entrées d’air hygroréglables ;
  • et dans le cas d’une installation individuelle, une copie de la certification CSTBat du caisson de ventilation.
    Le montant de la Prime CEE est calculé en fonction du type de VMC installée et du type de logement.